GIS Moyen-Orient, JULY 2017

Deuxième Congrès du GIS -Moyen-Orient,  Paris les 6, 7 et 8 juillet 2017.

« Les représentations du Prophète : doctrines, pratiques et polémiques »

Responsable : Francesco Chiabotti (INALCO)

7 Juillet 2017, Atelier 10, Amphi 2, INALCO65 Rue des Grands Moulins, 75013 Paris.

L’attachement au Prophète est un trait partagé par tout individu, groupe et communauté, sunnite ou chiite, qui se considère comme musulman, qu’il soit attaché à la lettre ou à l’esprit de l’Islam, qu’il soit partisan du réformisme ou du sécularisée. Le modèle prophétique, transmis par la Sunna, relayé par des formes de piété déjà à l’oeuvre à l’époque médiévale, évolue à partir de l’époque prémoderne dans les milieux sunnites et chiites jusqu’à devenir le centre même du développement individuel, par sa dimension intérieure et sa force émotionnelle et collective. Sur le plan politique, la référence au Prophète joue un rôle symbolique lors de la naissance de nouveaux empires, tant au Maroc alaouite que dans l’Iran safavide. Depuis un certain nombre d’années un groupe de recherche franco-allemand explore cet attachement à la figure prophétique qui a profondément marqué le développement de la sphère individuelle, culturelle et politique de l’islam. Le présent atelier réunira des intervenants franco-allemands qui interrogeront l’image du Prophète dans différents aspects du discours et des pratiques islamiques. Ils concentreront leurs recherches sur les représentations du Prophète, en soulignant les débats et les controverses que cette représentation a suscités dans l’histoire, depuis la période médiévale jusqu’à l’époque moderne.

Responsable : Francesco Chiabotti (INALCO)

Liste des intervenants : Gianfranco Bria, Francesco Chiabotti, Rachida Chih, Eve Feuillebois-Pierunek, David Jordan, Soraya Khodamoradi, Claudia Preckels, Stefan Reichmuth, Jean-Jacques Thibon, Marc Toutant, Ruggero Vimercati Sanseverino, Nadjet Zouggar

Programme et resumés  :

  • Francesco Chiabotti (INALCO), Rachida Chih (CETOBAC), Stefan Reichmuth (Univeristät Bochum), Présentation de l’atelier.
  • Jean-Jacques Thibon (Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand), La référence à la sunna et au hadith dans le soufisme classique

À l’époque classique, celle de la constitution des différents savoirs, la valeur argumentative de la sunna comme du hadith ne distingue pas le soufisme des autres champs du savoir religieux de l’islam. Partant des traités du soufisme classique nous rechercherons l’existence d’usages spécifiques liés au rôle et à la fonction des maîtres spirituels soufis auxquels les autres savoirs n’auraient pas eu recours.

Ruggero Vimercati Sanseverino (University of Tübingen), “He who vivifies my Sunna has vivified me.” Reconnection to the Prophet, transmission of Hadith and the destiny of the Muslim community in the Kitāb al-shifāʾ of Qāḍī ʿIyāḍ (1083-1149)

In the beginning of his known treatise of Hadith methodology the Moroccan-Andalusian scholar al-Qādī Iyāḍ asserts the importance of the transmission of Hadith for the averting of Islam’s self-alienation. Written in a context of political instability and religious fragmentation, this assertion raises the question of how the transmission of Hadith as a medium of reconnection between the community and his Prophet should be explained.

Nadjet Zouggar (Iremam), La défense de l’intégrité morale du prophète Muhammad : un argument contre l’authenticité des recueils de Bukhārī et Muslim dans l’islam contemporain.

Depuis quelques années, on constate que des voix s’élèvent dans le monde musulman pour réfuter la canonicité des recueils de traditions prophétiques d’al-Bukhārī m. 256/870 et de Muslim m. 261/875. Parmi les arguments que l’on trouve au premier plan de ces critiques, il y a des Hadith répertoriées comme étant authentiques par ces deux traditionalistes mais qui sont jugés offensants à l›égard de l’intégrité morale du prophète Muhammad. Mon analyse portera sur les enjeux de ce débat dans l’islam sunnite contemporain.

Eve Feuillebois-Pierunek (Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle), L’eulogie prophétique chez les poètes persans Sanā’ī (1080-1130) et ‘Aṭṭār (ca 1145-ca 1221).

La poésie en l’honneur du Prophète est un genre répandu dans l’ensemble du monde musulman. Dans cette communication nous proposons d’analyser ces thèmes chez les précurseurs persans du genre Sanā’ī et ‘Attār. Ces auteurs profitent fréquemment de l’exercice poétique pour développer des thèmes théologiques mystiques ou philosophiques en rapport avec la Prophétie, l’anthropologie, le savoir-vivre ou la morale, ce qui confère à cette poésie un aspect fortement didactique.

Soraya Khodamoradi (University Erfurt), The Self and the Prophet in the Eighteenth-century Sufism of Khwaja Mir Dard (d.1785)

The idea of the “self” has always been an indispensable part of Islamic philosophical, mystical and theological discussions. In his masterpiece ‘Ilm al-Kitāb¨ Mir Dard of Delhi identifies the self with the Prophet and endows it the same authority value and identity as those of Muhammad. Such identification is connected to the mystical practice of union with the Prophet. The current presentation scrutinizes the reconsideration of this idea as associated with the Prophet in the thought of the prominent Indian Sufi-poet.

• Claudia Preckels (Universität Bochum), “The Medicine prescribed and taught by Muhammad” – Prophetic Medicine (Tibb-e nabavi) in India

The last decade has witnessed a marked revival of «Prophetic Medicine» (Ṭibb-e nabawī) in the Muslim «health-scape» of India. Allegedly based on the advice and sayings of Muhammad and his companions concerning food, medicine and healing, its novel spread can be related both to the spread of global patterns of Salafī piety and to the interest of many Muslim middle class groups in a truly Prophetic lifestyle. The paper discusses some recent developments in the textual representation and advertising of Ṭibb-e nabawī in India.

David Jordan (RUB Universität), Prophetic Descendancy in Contemporary Iraq.

The presentation investigates the phenomenon of in increasing interest in prophetic descendancy in contemporary Iraqi society among the Sunnī and Shī’ī communities. The major focus of this presentation will be on the revival of an interest in ashrāf in the 1990s under baathist rule and its continuity in post-2003 Iraq with the official establishment of a union for the verification of genealogies (rābiṭat taḥqīq al-ansāb) and the niqābat sādat al-ashrāf.

Gianfranco Bria (Paris, CETOBAC), L’iconographie de la famille du Prophète (ahl al-bayt) entre débat théologique et piété populaire dans l’Albanie contemporaine.

L’héritage communiste et les processus de mondialisation ont favorisé la fragmentation et la reconfiguration du champ religieux en Albanie contemporaine. Dans ce contexte, des pratiques telles que la vénération des icônes sont symboliquement et normativement établies et révisées par l’action des différents acteurs. Ce travail analyse les méta-narrations et les différentes interprétations théologiques de l’iconographie de la famille du Prophète.